Ouvre les yeux

Le temps passe et tes yeux jamais ne s'arrêtent. N'oublie pas de m'aimer encore. Jusqu'au bout de toi.

01/06/08

Pour un ongle cassé

Souvenir crispé d'un rêve incontrôlable. Je me suis réveillée en sueur. Il devait être 4h. Ni du matin, ni d'ailleurs. Hors du temps. En dehors de moi, du reste et des autres. Je ne comprends pas comment elle se débrouille pour m'envahir tout en étant terriblement loin de moi. Comment il est possible que je retrouve ses mots dans des détours imprévus. Imprévisibles, même. Qui croire ? En quoi et pourquoi ? Les yeux verts de la fille d'en face ne font que confirmer mon manque d'assurance. Elle n'ira pas. Si ta chance n'est pas là bas, c'est qu'elle doit être ailleurs. La dame aux cigarettes a fondu sous un tram. L'homme au gobelet est toujours là, lui. 18h20. Alors s'animent tes yeux et danse ton coeur. Sous l'influence du premier jour de Juin. Du premier joint. Caravane et thé glacé. Inspiré de la voiture blanche et d'une année bouclée.

Mange ma main et ta gorge secouée d'un étrange tremblement.

Posté par Cramoisie à 17:45 - Vas-y, souffle - Permalien [#]

Pour n'oublier jamais

Puisque ces mots ne seront lus que par mes yeux attentifs, ne jamais renoncer