Ouvre les yeux

Le temps passe et tes yeux jamais ne s'arrêtent. N'oublie pas de m'aimer encore. Jusqu'au bout de toi.

21/01/12

Sur des parquets immense

C'était courir dans les rayons du supermarché. Dans tous les sens. Voir la belle diriger son monde de ses grands yeux verts. La suivre, l'aimer, la regarder. C'était être 6 dans une BX, c'était de la buée sur les vitres, moi je m'attache pas, si jamais on tombe dans l'eau j'veux pouvoir sortir vite. C'était du stop sous la pluie. Pendant des heures, des heures et des heures. C'était une grande discussion sur l'éducation, bien au chaud en attendant. C'était un covoiturage de nuit. Avec des gants en cuir, une jolie petite voix, des frontières en bateau gonflable. Des histoires et des histoires. C'était des étoiles plein les yeux, je crois qu'on en brillait même. Et cette pluie, toujours cette pluie dans la nuit. C'était l'arrivée parisienne, avec ses grandes retrouvailles. De l'amour pour elle, tellement d'amour pour elle. C'était un réveil étonnant à 5h, à faire des tours et des détours dans ces rues, connues depuis seulement quelques heures mais déjà familières. C'était la découverte de ceux avec qui on allait partager cette nuit, de la musique, de la prestance. C'était la grise mine du canal Saint Martin, c'était nos jambes fatiguées qui nous baladent on n'sait même plus où. C'était le début de la soirée. C'était ces gens d'avant, qui nous sourient avec tendresse. A moitié pardonnée. C'était les stratégies pour s'intégrer. C'était la folie d'une nuit dans cet appartement, tellement de couleur, sur les murs, sur leur visage, dans mon coeur. Partout. Partout. C'était minuit, l'accordéon, la sincérité de 2 mots qui sonnent pourtant si faux d'habitude. C'était danser, jusqu'à pas d'heure, jusqu'à pas d'heure. C'était Mathilde. C'était du vin. C'était un covoiturage de jour. Avec un grand monsieur. 

C'était un beau voyage. 

Posté par Cramoisie à 19:54 - Vas-y, souffle - Permalien [#]

Pour n'oublier jamais

Puisque ces mots ne seront lus que par mes yeux attentifs, ne jamais renoncer