Ouvre les yeux

Le temps passe et tes yeux jamais ne s'arrêtent. N'oublie pas de m'aimer encore. Jusqu'au bout de toi.

30/07/10

The die is cast

Qu'on fasse taire les lignes droites, des tours et des détours je veux. A nouveau leur sourire, si beaux mes compères, mes compagnons de - fortune, autant que vous le voulez je trinque à votre santé à flot jusque sur Bouddha qui creusera ma peau une fois encore, mille fois. Ça déborde de partout résonne fort pour vous, mon amour. Indescriptible écho, qui vient du fond ce cri claque contre les parois fait vibrer mon ventre. Et boom dans mes veines réactive la circulation. 

Posté par Cramoisie à 23:57 - Vas-y, souffle - Permalien [#]

Pour n'oublier jamais

Puisque ces mots ne seront lus que par mes yeux attentifs, ne jamais renoncer