Ouvre les yeux

Le temps passe et tes yeux jamais ne s'arrêtent. N'oublie pas de m'aimer encore. Jusqu'au bout de toi.

22/03/09

Le grand retour du garçon

Il ne me reste que des souvenirs très vagues de la soirée. A chaque fois qu'il est là, j'oublie. Une heure ou deux. Je nous revois dans ce couloir sombre, entrain de discuter. J'ai tendu mes bras, à moins que ça n'soit lui. Peut être même qu'on s'est embrassés. Il ne doit pas comprendre. Je n'joue pas. Je n'refuse pas de m'engager. Je n'ai pas peur non plus. Et pourtant j'agis comme si c'était l'cas. Il n'y a aucune logique dans mon attitude, aucune. Je n'ai pas de réponse, que ce soit à ses questions ou aux miennes. D'ailleurs je m'étais promise d'arrêter d'y penser et j'en suis bien incapable. Pourtant je n'y pense pas vraiment, c'est vague tout ça pour moi. C'est juste un garçon. Et à mes yeux, c'est tellement plus fort d'être une fille. Parce qu'il y a cette affection, qui fait absolument toute la différence. J'ai besoin de ça. Je repense à la petite au regard lunée. Elle est bien loin à présent. Mais elle avait cette façon de caresser mon ventre. Complètement différente de celle du garçon. Et je n'aime pas ça.

Négation.

Edit : " - Pourquoi t'es partie comme ça samedi ?
- J'suis partie comment ?
- En comptant jusqu'à 15."

Posté par Cramoisie à 21:02 - Vas-y, souffle - Permalien [#]

Pour n'oublier jamais

Puisque ces mots ne seront lus que par mes yeux attentifs, ne jamais renoncer