Ouvre les yeux

Le temps passe et tes yeux jamais ne s'arrêtent. N'oublie pas de m'aimer encore. Jusqu'au bout de toi.

19/02/09

Privacy

"De l'indifférence. Une rupture progressive mais totale du lien, peut être. Au pire l'oubli de c'qu'on a vécu pour pas relancer le jeu en y repensant. Au mieux une amitié sans aucune arrière pensée, sans possessivité, juste la complicité de personnes qui ont vécu un truc fort, qui les dépasse, mais qui font leur vie sans comparer. C'est ce vers quoi on avance je crois, même si les sursauts de notre bide nous en détournent parfois."

Ce message date de l'année dernière. Je crois qu'on n'aurait pas pu faire mieux. J'ai toujours cette bouffée de tendresse et d'affection quand j'la vois, quand elle sourit, quand je la sens blessée par une parole maladroite ou juste quand elle me raconte un bout de vie ou de projet. Mais ça n'est jamais rien de malsain. Rien qui puisse se rapprocher de tout c'qui nous a bouleversé pendant plus de 2 ans. Et c'est aussi bien différent de la force avec laquelle j'ai pu l'aimer. C'est "autre". Loin tout en étant tellement proche. J'en perds un peu mes mots là, vous savez, parce que je crois que c'est une des rares choses qui me tenait vraiment à coeur. J'aurais eu mal de la voir partir à l'autre bout du monde sans me sentir .. J'ai perdu l'mot. Comprenne qui pourra.

Posté par Cramoisie à 20:14 - Vas-y, souffle - Permalien [#]

Pour n'oublier jamais

Puisque ces mots ne seront lus que par mes yeux attentifs, ne jamais renoncer